Return to site

Entrepreneurs et philosophes : points communs et cas personnel

Et si la philosophie et l’entrepreneuriat avaient plus de points communs que ce que l’on pourrait croire ?

 

Il faut être courageux pour se lancer à 18 ans dans des études de philosophie qui dans la plupart des cas ne déboucheront sur aucun métier (hormis professeur ?)

 

On retrouve celle folie, ce courage chez les entrepreneurs.

 

Quoi de plus fou, que de se lancer dans la création d’une entreprise ayant peu de chances de survivre plus de 3 ans.

L’entrepreneur va devoir y consacrer tout son temps (et son argent). Il va devoir mettre tous ses œufs dans le même panier.

 

Le philosophe n’a pas le choix non plus, il doit étudier et écrire et va souvent connaître la pauvreté au cours de sa vie.

 

Curiosité, détection de problèmes et solutions
Etudier et écrire des textes philosophiques c’est tenter de comprendre la société, la vie, le monde, les Hommes. C’est chercher des problèmes et essayer d’y apporter des solutions, des idées.

 

Un entrepreneur c’est quelqu’un qui veut résoudre un problème qui lui tient à cœur et va chercher à trouver une solution pour y parvenir.

 

Un autre point commun entre les philosophes et les entrepreneurs : la curiosité. Nous sommes des personnes ne se lassant jamais d’apprendre, de chercher, de comprendre les choses.

 

Entrepreneurs et études de la philosophie
Pas étonnant de voir donc que de nombreux entrepreneurs connus (et inconnus) ont étudiés la philosophie à la fac et que d’autres en font une étude et lecture régulière.
 

Des personnes comme Peter Thiel (cofondateur de paypal), Paul Graham (Y Combinator), Oussama Amar (The Family) y ont consacré leurs études.

 

Des entrepreneurs comme Tim Feriss, Ryan Holiday sont des fervents lecteurs et pratiquant de la philosophie Stoïcienne (Sénèque, Marc-Aurèle).

 

Mon cas personnel

Je suis entrepreneur depuis cinq ans. Comme chaque français ayant fait le lycée général, j’ai eu le droit à une année de philosophie en terminale dont je n’ai finalement que très peu de souvenirs.

 

Je me souviens être tombé à mon oral de français en première sur “Les Essais” de Michel de Montaigne. J’avais eu 9/20 et cela remonte à 2009. En 2018 j’ai lu de ma propre initiative Les Essais.

 

Que s’est-t’il passé entre 2009 et 2018 ? Beaucoup de choses, mais concernant la philosophie je dois remercier Tim Ferriss qui cite souvent Sénèque dans son blog et podcast.

 

C’est avec Sénèque j’ai commencé à m’intéresser à cette discipline en 2016.

 

Après deux années à travailler comme un acharné sur Fetch (ma startup actuelle), j’ai ressenti le besoin d’ajouter encore plus de sens à mes actions, à ma vie. Le stoïcisme a le mérite d’être une philosophie portée sur l’action (c’est une philosophie romaine à l’inverse de la philosophie grecque qui est plus théorique) et elle est donc très appréciée des entrepreneurs cherchant à progresser d’un point de vue personnel et professionnel.

 

J’ai commencé par lire “Sur la brièveté de la vie” et “Lettres à Lucilius” deux ouvrages de Sénèque.

 

Depuis j’ai ouvert mon étude de cette discipline à d’autres philosophes et styles de philosophies (Platon, Kierkegaard, Marc-Aurèle, Montaigne)

 

Cette ouverture sur la philosophie m’a donné envie de diversifier plus qu’auparavant mes lectures. En 2016 et début 2017 j’avais concentré 90% de mes lectures sur des thèmes liés de près au business.

 

Depuis je lis de tout : politique, futurologie, géopolitique, IA, blockchain, éducation, santé, philosophie, histoire, économie.

 

La philosophie m’aide dans ma vie de tous les jours et dans mon travail de chef d’entreprise et entrepreneur. Elle m’a donné une ouverture d’esprit plus grande qu’auparavant.

 

Ma curiosité ne fait qu’augmenter après chaque lecture. Plus j’apprends, plus je me rends compte que je ne sais pas.

 

Concernant l’écriture et la publication de mes articles. J’écris depuis 2015 sur les startups mais j’essaye depuis 2018 de publier sur d’autres sujets. Je me contente d’écrire sur ce qui m’intéresse et d’apporter un point de vue nouveau autant que possible peu importe le sujet.

 

Beaucoup de choses ont été écrites sur les startups et l’entrepreneuriat. Je continuerai à contribuer sur ces sujets mais seulement quand je peux y apporter ma propre expérience.

 

Si vous êtes entrepreneur, je ne peux donc que vous conseillez de tenter d’ouvrir vos choix de lectures à divers sujets. Cela vous sera bénéfique à titre personnel et pour vos projets d’entreprises.

Et si la philosophie et l’entrepreneuriat avaient plus de points communs que ce que l’on pourrait croire ?

Il faut être courageux pour se lancer à 18 ans dans des études de philosophie qui dans la plupart des cas ne déboucheront sur aucun métier (hormis professeur ?)

On retrouve celle folie, ce courage chez les entrepreneurs.

Quoi de plus fou, que de se lancer dans la création d’une entreprise ayant peu de chances de survivre plus de 3 ans.

L’entrepreneur va devoir y consacrer tout son temps (et son argent). Il va devoir mettre tous ses œufs dans le même panier.

Le philosophe n’a pas le choix non plus, il doit étudier et écrire et va souvent connaître la pauvreté au cours de sa vie.

Curiosité, détection de problèmes et solutions
Etudier et écrire des textes philosophiques c’est tenter de comprendre la société, la vie, le monde, les Hommes. C’est chercher des problèmes et essayer d’y apporter des solutions, des idées.

Un entrepreneur c’est quelqu’un qui veut résoudre un problème qui lui tient à cœur et va chercher à trouver une solution pour y parvenir.

Un autre point commun entre les philosophes et les entrepreneurs : la curiosité. Nous sommes des personnes ne se lassant jamais d’apprendre, de chercher, de comprendre les choses.

Entrepreneurs et études de la philosophie
Pas étonnant de voir donc que de nombreux entrepreneurs connus (et inconnus) ont étudiés la philosophie à la fac et que d’autres en font une étude et lecture régulière.

Des personnes comme Peter Thiel (cofondateur de paypal), Paul Graham (Y Combinator), Oussama Amar (The Family) y ont consacré leurs études.

Des entrepreneurs comme Tim Feriss, Ryan Holiday sont des fervents lecteurs et pratiquant de la philosophie Stoïcienne (Sénèque, Marc-Aurèle).

Mon cas personnel

Je suis entrepreneur depuis cinq ans. Comme chaque français ayant fait le lycée général, j’ai eu le droit à une année de philosophie en terminale dont je n’ai finalement que très peu de souvenirs.

Je me souviens être tombé à mon oral de français en première sur “Les Essais” de Michel de Montaigne. J’avais eu 9/20 et cela remonte à 2009. En 2018 j’ai lu de ma propre initiative Les Essais.

Que s’est-t’il passé entre 2009 et 2018 ? Beaucoup de choses, mais concernant la philosophie je dois remercier Tim Ferriss qui cite souvent Sénèque dans son blog et podcast.

C’est avec Sénèque j’ai commencé à m’intéresser à cette discipline en 2016.

Après deux années à travailler comme un acharné sur Fetch (ma startup actuelle), j’ai ressenti le besoin d’ajouter encore plus de sens à mes actions, à ma vie. Le stoïcisme a le mérite d’être une philosophie portée sur l’action (c’est une philosophie romaine à l’inverse de la philosophie grecque qui est plus théorique) et elle est donc très appréciée des entrepreneurs cherchant à progresser d’un point de vue personnel et professionnel.

J’ai commencé par lire “Sur la brièveté de la vie” et “Lettres à Lucilius” deux ouvrages de Sénèque.

Depuis j’ai ouvert mon étude de cette discipline à d’autres philosophes et styles de philosophies (Platon, Kierkegaard, Marc-Aurèle, Montaigne)

Cette ouverture sur la philosophie m’a donné envie de diversifier plus qu’auparavant mes lectures. En 2016 et début 2017 j’avais concentré 90% de mes lectures sur des thèmes liés de près au business.

Depuis je lis de tout : politique, futurologie, géopolitique, IA, blockchain, éducation, santé, philosophie, histoire, économie.

La philosophie m’aide dans ma vie de tous les jours et dans mon travail de chef d’entreprise et entrepreneur. Elle m’a donné une ouverture d’esprit plus grande qu’auparavant.

Ma curiosité ne fait qu’augmenter après chaque lecture. Plus j’apprends, plus je me rends compte que je ne sais pas.

Concernant l’écriture et la publication de mes articles. J’écris depuis 2015 sur les startups mais j’essaye depuis 2018 de publier sur d’autres sujets. Je me contente d’écrire sur ce qui m’intéresse et d’apporter un point de vue nouveau autant que possible peu importe le sujet.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly