Return to site

Le moyen le plus efficace pour devenir un des meilleurs dans son domaine

J’ai eu trois passions qui se sont succédé dans ma vie : le tennis, le poker en ligne puis l’entrepreneuriat. Dans cet article je vais vous donner la méthode qui m’a permise de réussir dans les deux dernières d’entres elles et qui m’aurait grandement aidée dans le tennis si je l’avais appliquée à l’époque.

Quelques résultats et accomplissements que je dois à cette méthode :
  • Création et développement d’une startup, Fetch qui m’a appris plus que je ne pouvais l’espérer lorsque j’ai commencé en 2015, passant de 0 à plus de 4M€ de CA annuel, de 2 à 25 personnes et un déploiement dans 7 villes en France (revendu à Resto-In/GéoPoste l’été 2018)
  • Création de mon blog personnel et écriture d’articles sur mediumlinkedinsuivi par des dizaines de milliers de personnes par mois.
  • Rencontre avec des centaines de personnes intéressantes chaque année.
  • Ouverture d’esprit sur une multitude de sujets et prises de consciences diverses
  • Joueur de poker gagnant de 2009 à 2013
La méthodologie à appliquer

J’aime appeler cette méthodologie la règle du plus-égal-moins ou la masterisation 3D.

L’idée est de créer une boucle d’échanges et de partages du savoir et de savoir-faire tout en maximisant sa progression via la compétition entre pairs. Le concept est simple et vertueux.

  • (+) avoir des mentors : échanger avec des personnes plus fortes que soi qui nous transmettent leurs savoirs
  • (=) avoir des pairs : un groupe d’individus ayant les mêmes objectifs de progression et de performances dans un domaine
  • (-)avoir des élèves : des personnes cherchant à acquérir du savoir qui se retrouvent dans la situation où nous étions quelques mois ou années auparavant.

Cette méthodologie était une pratique éducative très courante avant l’industrialisation de l’école au XIXème siècle.

Des artistes comme Léonard de Vinci étaient de grands pratiquants de la masterisation 3D.

Recevoir par des mentors, challenger des pairs, transmettre à des élèves. Rien de mieux pour s’épanouir et progresser dans n’importe quel domaine.

Mon parcours et mon utilisation de la méthodologie

Depuis mon enfance je suis un compétiteur, j’essaye d’être le meilleur les domaines qui m’intéressent ou du moins de devenir une meilleure version de moi-même chaque jour.

1ère expérience : Le tennis

J’ai échoué dans ma première passion qu’est le tennis. Je n’aurai jamais pu être professionnel mais j’avais un niveau correct à 13/14 ans. Mon erreur à cette époque a été de ne pas m’être entraîné avec des adversaires plus forts que moi. J’avais des amis moins bien classés que moi et j’aimais beaucoup jouer avec eux. Mon entraîneur de l’époque me l’avait dit un jour, je m’en souviens très bien“Tu devrais moins souvent jouer avec X si tu veux vraiment progresser”. Je ne l’ai pas écouté et ma progression a été fortement ralenti à partir de 16 ans (le lycée et la fac n’ont pas aidés ensuite)

2ème expérience : Le poker en ligne

Ensuite, est venu le poker en ligne. Ce que j’ai tout de suite aimé dans ce jeu, c’était la possibilité qu’il offrait de partir de tout en bas de l’échelle (avec littéralement zéro moyen financier) et de pouvoir accéder aux parties les plus chers. Comme dans un jeu vidéo dans lequel il faut passer les différents niveaux jusqu’au boss final.

Cette fois-ci j’ai rapidement eu un bon réflexe, j’ai cherché des forums sur lesquels des joueurs échangés et j’ai rapidement été intégré sur un d’entre eux. Cela m’a permis d’échanger quotidiennement avec de nombreux joueurs cherchant à progresser.

Dans la même dynamique, j’ai ensuite rejoins un groupe de joueur sur skype afin de pousser encore plus loin les échanges. C’était un groupe de joueur que l’on peut considérer comme des pairs, à savoir, des personnes ayant plus ou moins le même niveau que moi et ayant les mêmes objectifs (progresser et essayer de percer dans ce domaine)

Les résultats ont été plutôt bons pour ce groupe puisque la majorité de celui-ci a pu accéder à des limites de jeu lui permettant de vivre du poker. Et certains sont mêmes devenus professionnels (sponsorisés pouvant participer aux plus beaux tournois du monde)

J’ai continué à pousser plus loin en ajoutant deux dimensions supplémentaires :

  • j’ai pris un coach plus expérimenté et meilleur que moi à l’époque qui m’avait permis de passer des paliers techniques et mentaux. On peut appeler cela un mentor.
  • je suis devenu coach de joueurs qui débuté le poker ou qui joué sur des tables plus petites (moins chères) que les miennes. Cette transmission du savoir me permettait également de progresser en m’obligeant à expliquer et justifier des concepts, des raisonnements qui étaient devenus automatiques pour la plupart. (mais qui ne le sont pas pour un joueur inexpérimenté) Devoir articuler et justifier ses connaissances est un super exercice permettant de les assimiler, mais aussi de les remettre en cause.
3ème expérience : L’entrepreneuriat

En 2013, j’ai répété le processus qui a fonctionné au poker en cherchant rapidement à m’entourer de mentors, de pairs et d’élèves. Cinq années plus tard je pense pouvoir dire que cela m’a été utile puisque j’ai le sentiment de ne jamais avoir autant progressé sur moi même et appris sur le plan professionnel que depuis cette phase entrepreneuriale.

Je ne peux que vous conseillez de mettre en place cette méthodologie qui ne peut que vous aidez à progresser et atteindre vos objectifs et qui a en plus le mérite d’avoir un impact sur d’autres personnes. Vos mentors, pairs et élèves en bénéficient autant que vous.

Nous devrions tous être continuellement mentor, pair et élève.

Avez-vous déjà expérimenté cette technique ? Allez-vous lui donner une chance ? 🚀
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly